Anne-Laure WUILLAI

Accueil / Home Page

Terrain Vague

 

2019

Plexiglas, eau déminéralisée, colorant hydrosoluble, bouchon en silicone

40 x 60 x 60 cm

 

Azimuth, Exposition du 13.04.19 au 28.05.19

Galerie Eva Vautier, Nice

-

      L’œuvre s’active manuellement, par un mouvement de bascule. Le geste appelle alors à ressentir le poids de l’eau, sa force et son courant, affluant d’un bord à l’autre, inclinant toujours à l’arrêt la sculpture d’un penchant. L’eau ainsi contenue, dans un cycle de va-et-vient, reproduit la cinématique d’une vague, simulant le son de la mer. Et à chaque inclinaison, les fluides chavirent, sous l’apparence sonore d’un déferlement de bord de mer.

En vase clos, un cycle d’eau à circuit fermé se perpétue. Le mouvement des fluides transparaît par tous les états, s’évaporant du bassin liquide, pour y revenir sous forme de pluie, à l’image d’un micro-écosystème. En surface, les parois se présentent alors comme l’écran d’un spectacle permanent : depuis la condensation émanant de la réserve d’eau, aux gouttes suspendues par attraction au Plexiglas, puis ruisselantes, vers un nouveau cycle.

La transparence du Plexiglas alliée à la clarté de l’eau, renvoie par miroir, les reflets au sol des ondées aquatiques assorties aux profondeurs d’un bleu outremer. Et comme dans un plongeon vers la couleur, les bleus appellent à l’immersion vers un imaginaire ou une ascension vers les songes. L’incommensurable se contient alors, l’apparence d’un instant, dans ce réceptacle à l’image d’un écrin marin.

L’œuvre n’est pas sans évoquer l’expérience d’une couleur, révélée « hors- dimensions », par Yves Klein.

« Toutes les couleurs amènent des dimensions d’idées concrètes, [...] tandis que le bleu rappelle tout au plus la mer et le ciel, ce qu’il y a après tout de plus abstrait dans la nature tangible et visible ».1

Jeu infini, ou infinie méditation, l'œuvre Terrain vague est un appel à l’imaginaire. Celle-ci contient un rêve, ou l’idée d’un fantasme : celui de capturer la mer, de la saisir, dans sa dimension la plus totale.

 

-

1. Yves Klein, conférence de la Sorbonne, 3 juin 1959, Paris